La traite

Deux fois par jour le chevrier trait nos généreuses chèvres. Au pic de lactation elles peuvent donner jusqu’à 5 litres de lait chacune, mais au début de l’hiver c’est beaucoup moins.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En décembre 2015, notre première saison de production arrivant à sa fin, nous avons décidé de nous passer de notre trayeuse mécanisée. Celle-ci nous avait rendu un fier service tout au long de l’été, quand les chèvres donnaient beaucoup de lait. En fin de saison les chèvres nous donnait en moyenne 1 litre de lait et demi chacune, par jour, ce qui rendait la tâche de la traite manuelle tout à fait réaliste et très avantageuse. Voici pourquoi:

  • Plus de silence. La trayeuse est actionnée par une pompe bruyante.
  • Plus écologique. La trayeuse fonctionne à l’électricité et doit être lavé avec de l’eau chaude (beaucoup d’eau) et des produits de nettoyage.
  • Plus économique. Une réduction des coûts d’électricité (trayeuse et chauffe-eau) mais surtout une économie de temps. Se laver les mains et le seau à traire sont beaucoup plus rapide que de laver la trayeuse… vraiment!

Sans être “puristes”, nous pensons que la qualité du lait de chèvre ne s’en trouve que meilleur quand les chèvres sont traites à la main, le lait étant manipulé plus délicatement. Ceci dit, nous reprenons la trayeuse à chaque printemps…